Guyancourt est une ville des Yvelines, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Paris, et voisine de Versailles.

Cette proximité conduit depuis la fin du XVIIe siècle à une quasi-annexion du territoire de la ville au sein d’une réserve de chasse autour du château qui a construit Louis XIV. Certaines terres sont encore cultivées, mais beaucoup sont laissées en jachère.

Après la révolution, le village retrouve sa vocation agricole. Dès les années 1970, la ville est au cœur du programme de développement de la région parisienne lancé par De Gaulle et de la construction de la nouvelle ville de Saint-Quentin-en-Yvelines. Aujourd’hui composée de six quartiers dont le village historique, sa population est passée de 1 500 habitants en 1968 à près de 29 000 aujourd’hui. Guyancourt bénéficie, par l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines label ville d’Art et d’Histoire, de son urbanisation ayant su préserver de riches témoignages patrimoniaux (comme de vieilles fermes judicieusement réhabilitées).

La ville qui accueille également de nombreuses entreprises (comme le centre technique de Renault ou Thales) a également préservé de nombreux espaces forestiers et naturels, grâce notamment au classement de la vallée de la Bièvre, affluent de la Seine qui prend sa source à Guyancourt même.

A voir et à faire

Une visite de Guyancourt, comme en Taxi, commence idéalement par le village qui est aujourd’hui le centre ville. En particulier, il y a l’église Saint-Victor, de style gothique, dont les parties les plus anciennes (comme la base du clocher) datent de la fin du XIIe siècle. Plusieurs fois rénové, le bâtiment inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques comprend un chœur reconstruit au XVIe siècle. Mais ce n’est que récemment que de véritables trésors ont été découverts : la découverte de sarcophages mérovingiens lors de fouilles archéologiques en 1998 et une peinture au fusain du XVIIe siècle sur le mur intérieur de la porte d’entrée, évoquant saint Georges tuant le dragon, lors de travaux en 2011.

A quelques pas de là, le nouvel hôtel de ville inauguré en 1995 se veut un point de liaison entre le passé de la ville. Elle est en effet reliée à la ferme de Bel Ébat, l’une des anciennes fermes (aujourd’hui espace théâtral réhabilité) témoignant de l’époque où Guyancourt, de la révolution aux années 1930, était une localité tournée vers l’agriculture, et le design moderniste (verre allié, pierre et aluminium qui est un écho d’une urbanisation récente). Détail subtil, l’ancien hôtel de ville du XIXe se reflète dans les grands panneaux de verre.

Dans une autre région, la Batterie Bouviers vaut également le détour. Construite en 1879 pour abriter des batteries de canons dans la deuxième ceinture de fortifications censée protéger Paris, elle a perdu sa vocation militaire dans les années 1930 lorsque le constructeur automobile Hispano-Suiza investit une partie du site pour effectuer ses essais moteurs destinés à l’aéronautique. Désaffecté à la fin du XXe siècle, le site a depuis fait l’objet d’une remarquable réhabilitation, préservant de nombreux éléments originaux, et comprend aujourd’hui une école de musique, un auditorium, une salle de concert et trois studios de répétition.

La visite de Guyancourt se termine par une promenade dans les nombreux bois, parcs et jardins, car les différents quartiers construits au fil des décennies sont tous, en fait, ponctués d’espaces verts.

Lieux d’intérêt

  1. Terrain de Golf National de Guyancourt
  2. Église Saint-Victor
  3. Salles de spectacle
  4. Auditorium de la Batterie
  5. Maison de la poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines
  6. Théâtre La Ferme de Bel Ébat

Événements et festivités

Ville moderne aux équipements culturels de qualité et à la programmation  variée Guyancourt accueille chaque année en juin un festival de théâtre amateur, à la ferme de Bel Ebat-Theater Guyancourt, dans le “vieux” village.

En mai, la salle d’exposition de l’hôtel de ville présente ArTalents, un temps consacré à une rétrospective consacrée à un artiste “visuel” reconnu comme autant d'”amateurs”.

Une fête des associations, tous les deux samedis de septembre, et une foire aux puces, le troisième dimanche de septembre, attirent également un large public à l’automne.

Témoignage de son passé rural, Guyancourt compte deux marchés célèbres, le mercredi et le samedi de 8h à 13h.

Expérience globale de voyage à Guyancourt par saison

Printemps (mars à mai)

L’humidité et les températures se combinent pour rendre cette saison modérément froide. Les températures maximales varient entre 21,3 °C (70,4 °F) et 10,3 °C (50,6 °F), avec des températures plus chaudes dans les derniers mois. La pluie est assez fréquente avec 5 à 6 jours de précipitations importantes par mois. Le printemps est le deuxième plus achalandé pour le tourisme, ce qui en fait un bon moment pour ceux qui cherchent des choses à faire.

Été (juin à août)

Les mois de mi-année ont un climat très agréable avec des températures élevées et confortables. Ces mois sont les plus pluvieux avec 5 à 7 jours de précipitations par mois. Juin – août est la saison la plus achalandée pour le tourisme à Guyancourt, de sorte que l’hébergement et les autres modes d’hébergement peuvent coûter plus cher que d’habitude.

Automne (septembre à novembre)

Les sommets quotidiens d’automne vont de 22,3 °C (72,2 °F) à 8 °C (46,4 °F), ce qui donne une sensation de fraîcheur compte tenu de l’humidité et du vent. Il pleut ou neige beaucoup : 5 à 7 jours par mois. Le tourisme est assez lent pendant ces mois en raison de la météo, donc les hôtels peuvent être moins chers.

Hiver (décembre à février)

Il fait trop froid en cette période de l’année à Guyancourt pour être agréable pour les voyageurs par temps chaud. Le maximum moyen durant cette saison se situe entre 10,3 °C (50,6 °F) et 5,6 °C (42,1 °F). En moyenne, il pleut ou neige assez abondamment : 5 à 7 fois par mois. Ces périodes de l’année sont les plus lentes avec les touristes.